Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

LES SIMON 

Du rêve américain aux mines d'Ariège (1892 - 1913)  

Auteur : Claude DUBOIS

Collection Histoire

Publications Vox Scriba 2020

(couverture souple - 15x21 - 316 pages dont 38 en couleurs)

Prix public : 20 euros 

Claude DUBOIS est Docteur en Histoire des techniques, archéologue, spécialiste des mines, de la métallurgie et du patrimoine industriel.

L’auteur, Claude Dubois, retrace dans cet ouvrage, l’aventure industrielle de la famille de Carl dit Charles Simon, Juif allemand naturalisé américain en 1853 qui ne s’enracina pas Outre-Atlantique et devint un intermittent de l’émigration.

Charles Simon partagea sa vie entre Mayence où vivaient sa femme avec ses six enfants et l’Amérique où il fit fortune dans le commerce du vin.

Dans les années 1880, il fut aussi banquier et négociant en minerais à Anvers.

A 60 ans, il achète, dans les Pyrénées ariégeoises, le premier gisement de carbonate de manganèse connu au monde. Puis, iI s’installe à Bordeaux, avec toute sa famille, en 1892. Il achète alors en Ariège une mine de cuivre à Alzen, ainsi que des gisements de phosphate et de bauxite. Il meurt en 1901, à Bordeaux, où se dresse toujours son prestigieux mausolée. 

Son fils aîné, Albert Simon, lui succède et se lance dans une foule de projets miniers, métallurgiques et hydroélectriques, sans aucun succès. Pour intéresser des anglais à la mine de cuivre d’Alzen, il truque même des échantillons. S’ensuit une cascade de procès et une condamnation. Peu après, Albert quitte la France pour les U.S.A. 

Otto Simon, deuxième fils de Charles, investit également dans les mines dans les Hautes-Pyrénées. Ce dernier est avant tout un commerçant international, qui travaille, entre autres, pour son cousin J.-R. Simon, magnat américain de la soie asiatique. Comme son père, Otto passa sa vie en voyages transatlantiques. En 1939, il partit s’installer définitivement aux U.S.A. 

À la charnière des XIXe et XXe siècles, les Simon, père et fils, ont été les maîtres de plusieurs recherches et exploitations minières...

Une saga familiale surprenante, assortie d’histoires de mines emblématiques.

Pour commander ce livre, cliquez sur sa couverture !

0